METSA  PAVILION in TOKYO

elegant design meets industrial efficiency

 

Metsä Pavilion will be assembled in Tokyo to host Finland’s Olympic and Paralympic teams during the Summer Olympics of 2020. The Pavilion is made entirely of Kerto® LVL (laminated veneer lumber) elements, which made the construction process fast, light and green. The elements were designed to be made with industrial efficiency. 

HACKATHON  METSA WOOD  

Le 6e organisé - Nancy 2019

 

Le 5e hackathon « Open Source Wood » a été organisé le 21 mars 2019 à Nancy, en France, par Metsä Wood. L’événement a été organisé en collaboration avec l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy et le magazine « Hors-Site »

L’objectif de l’« Open Source Wood » est de renforcer l’utilisation du bois en tant que matériau de construction en améliorant pour tous l’accès aux connaissances et aux innovations dans le secteur de la construction en bois. Le hackathon est l’occasion de réunir des étudiants et des professionnels du secteur de la construction en bois afin de travailler en collaboration sous la forme d’équipes multidisciplinaires. Les équipes sont mises au défi de concevoir un module ou un élément en bois en une seule journée. À la suite de l’événement, les conceptions sont mises en ligne sur la plateforme opensourcewood.com où quiconque peut les télécharger et les utiliser pour ses propres projets. Les conceptions partagées le sont sous la licence Creative Commons CC BY 4.0.

Les quatre équipes ont été constituées en dispersant les participants praticiens. Ainsi, l’atelier Presle, Barthès Bois, Archimen, Pop Up House ou Jean Beaufort de Xulontek, qui a travaillé avec Renzo Piano sur la tour TGI.

Le thème de l’épreuve était inspiré par le colloque Hors-Site de la veille, et notamment la brillante intervention de Nicolas Delesque, spécialiste de l’immobilier étudiant. Prenant acte d’un état des lieux indiquant un manque criant de logements étudiants en France, les organisateurs et proposé de concevoir 200 logements étudiants à Nancy, hors site et réutilisable.

Cela peut paraître absurde de lancer un tel défi avec un délai si court, mais c’est un peu comme cela que ça se passe aujourd’hui dans ce domaine intermédiaire de la réalité et de la fiction.

Comme quoi la transposition de la formule Hackathon informatique vers le Bâtiment n’est pas idiote, d’autant qu’on part avec des équipes mixtes et collaboratives. Comme les équipes avaient toutes des ancrages locaux, la première question était donc de situer le projet, pour en dériver les contraintes de densité.

Mais très vite, tout le monde s’est affranchi de cet ancrage pour élaborer des solutions modulaires, comme si logements étudiants revient à modulaire.

Une équipe a imaginé de créer des grands espaces où les unités d’habitation modulaires pourraient bouger, les espaces partagés faisant office de sas thermique. Restait à résoudre entre autre la question de l’accès à la lumière et la desserte technique entre étages, avec cette fois l’idée d’un module vertical concentrant toute la technique. La grande idée de cette équipe, c’est qu’un module peut bouger. Cela répond sans doute à des attentes de flexibilité des étudiants mais pas forcément aux impératifs de densification.

Ce qui apparaît ici, c’est que les contraintes cadres du Hackathon ne sont finalement pas très importantes, ni la compétition en elle-même. Ce qui importe, c’est de développer de nouvelles idées.

Pourquoi ainsi ne pas imaginer des modules qui se blottissent les uns contre les autres en position hiver, qui prennent leurs aises en position été ?

Le processus du Hackathon vise, par étapes, à avancer vers la conception d’éléments à partir de matériaux et systèmes Metsä Wood, et de conduire les équipes à les inscrire dans la plateforme Open Source à destination d’un libre partage.

Franchement, cela semble à première vue impossible à atteindre, mais ça marche ! Premièrement, les équipes font germer des idées, ces idées sont canalisées et à la fin, la dextérité incroyable dans le maniement de Sketchup fait sortir de tout ça quelque chose de presque concret.

Metsä Wood a lancé tout ceci parce que l’industriel s’est rendu compte que les utilisateurs employaient ses matériaux d’une autre façon que prévue, et ils ont fait le pari de l’écoute, ainsi que de l’ouverture.

Toutes les quatre équipes ont foncé dans le modulaire 3D, sans doute influencés par l’introduction appuyée de Pascal Chazal sur le "Hors Site" https://youtu.be/1jgw9lLYxHA

Une équipe en viendra progressivement à se concentrer sur la conception de caissons modulaires carrés pour le sol, une autre partira sur l’idée de modules 3x1,5 m avec deux voiles porteurs sur quatre, sans préciser plus avant le mode de portance.

Une autre s’inscrit plus parfaitement dans ce que les organisateurs recherchent : le module est conçu avec des portiques en Kerto en appui que d’un seul long côté, tandis que les interstices serviront pour les rangements ou des étagères. Ainsi, il est possible de doubler l’espace modulaire en accolant deux modules en vis-à-vis. On ne sait pas trop si ce type de modules est empilable, voire seulement transportable. Mais cette idée simple ouvre d’emblée la voie à des applications en kiosque. Ce serait bien si le concept Open Source intégrait l’option du relais, Metsä Wood reprenant l’idée et la calculant, proposant une solution à partir de l’idée. Car s’il faut attendre que le quidam fasse ce travail, il gardera sûrement ses résultats pour lui. Metsä Wood pourrait commencer par exemple par les solutions primées aux Hackathons.

L’une des surprises de ce Hackathon, c’est qu’on y trouve des entreprises qui sont pour ainsi dire l’essence du projet, à savoir qu’elles ont misé leur développement sur une utilisation ingénieuse de produits de la marque, comme c’est le cas de PopUp House à Aix-en-Provence, qui fabrique des parois hautement isolantes avec du PSE comblant l’intervalle entre des montants très fins de 27 mm, solidarisés par vissage de montant à montant d’une tige filetée spéciale de 60 cm qui passe au travers de l’isolant. Le tout étant encoffré dans des panneaux OSB. Le clou étant que l’entreprise livre le kit à des installateurs. Le fait que cette solution soit hors DTU 31.2 n’empêche apparemment pas cette start up de prospérer y compris à l’export, en combinant deux attraits : haute isolation thermique, facilité de pose.

Tous les résultats sont disponibles et libres d’utilisation sur

https://www.opensourcewood.com.

IMMEUBLE BOIS IGH

Amsterdam  NL 2019

http://www.cmpbois.com/articles/immeuble-bois-clt-projet-haut-amsterdam.html

Immeuble grande hauteur bois IGH - Team V Architecture Amsterdam

La construction bois offre une vision équilibrée entre nature et architecture

Situé dans le quartier d'Amstel, le projet HAUT aura une surface totale approximative de 14500 mètres carrés et sera certifié BREEAM.

La municipalité d'Amsterdam a choisi le bois pour sa capacité à stocker le CO2 avec pour objectif d'évoluer vers une ville neutre en CO2.

Pour réaliser le projet, elle a sélectionné le cabinet d'architecture Team V, la société d'ingénierie ARUP et le promoteur Lingotto.

Sans renoncer au design et à la créativité, cette équipe a proposé une vision équilibrée entre nature et architecture. Sur la base de volumes simples et bien organisés, le projet HAUT affiche une façade simple, dotée de hautes fenêtres et ponctuée de balcons en retrait et en saillie.

SENSATIONS

LOGEMENTS À STRASBOURG - FR

http://www.glulam.org/ff-portfolio/sensations-strasbourg/

Bouygues Immobilier - KOZ Architectes , ASP Architecture

Dans le quartier des Deux-Rives à Strasbourg, un immeuble 100% bois sort de terre : “Sensations”, première tour au coeur de l’Ilot Bois. Dessiné par le cabinet Koz Architectes, ce bâtiment en R+11 est le plus haut immeuble de logements en bois construit à ce jour dans l’hexagone. Sa structure repose sur un système mixte CLT + poteaux poutres en bois lamellé.

 

Lancé par l’Eurométropole de Strasbourg, «Sensations» constitue la première phase du programme l’Ilot Bois, destiné à transformer d’anciennes friches portuaires en un complexe de logements.

« La volonté de la maitrise d’ouvrage était de réaliser un quartier ‘’bois et biosourcé’’, explique Christophe Ouhayoun, architecte associé du cabinet KOZ.

 

Il n’y avait pas de label imposé, ni d’objectif particulier, mais vraiment une nécessité quant au bois. L’ambition était de concevoir un bâtiment de logements réellement décarboné ».

 

 

Produktif  

NYC-US & NORWAY

https://produktif.com

Nous pouvons résoudre ce problème ...

Le logement abordable est sur le point de disparaître. Il n'y a que 12 comtés dans l'ensemble du pays où la moyenne des appartements d'une chambre est considérée comme abordable pour les travailleurs au salaire minimum. Et partout aux États-Unis, le stock de logements abordables diminue rapidement: entre 2010 et 2016, le nombre de logements proposés aux familles à très faible revenu a chuté de 60%.

 

Pour les organismes de bienfaisance, les organismes à but non lucratif et les organismes de logement de l'État

 

Il est temps de répondre aux besoins de logement des groupes mal desservis dans nos communautés. Produktif travaille avec des groupes communautaires pour aider les anciens combattants et les autres en leur offrant un cadre de vie positif dans lequel ils peuvent progresser, grâce à une formation professionnelle et à une exposition à la technologie et à l'information de pointe. Nous sommes impatients de rencontrer et de fournir plus d'informations sur notre entreprise et nos approches. Nous réduisons les risques d’exécution technique lorsque nous travaillons avec des entreprises à but lucratif. Nous traduisons vos besoins et avons mis au point une structure efficace et bénéfique qui aligne la mission à but lucratif avec la mission à but non lucratif.

IWBCC  

Boston US

Construction industrialisée fait de bois ?

 

 

La conférence IWBC a présenté et discuter de la construction en bois ultramoderne et de la manière dont elle répondra aux défis du secteur de la construction résidentielle et de la construction.

 

Est le tout premier événement réunissant les principaux innovateurs mondiaux de la construction automatisée hors bois, à base de bois, avec des architectes, des ingénieurs, des constructeurs, des planificateurs et d'autres personnes intéressées par une construction rapide, abordable et de haute qualité.

La conférence porte sur le bois massif, le bois lamellé collé, le LVL, le PSL et le LSL, mais il ne s’agit pas simplement d’une autre conférence sur le bois massif. Il s’agit de l’avenir de la construction résidentielle et de la construction, dans un contexte mondial caractérisé par une faible productivité de la construction et une pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Les participants verront comment les entreprises de pointe du monde entier répondent à ces défis en proposant de nouvelles méthodes de construction, de nouveaux matériaux et de nouvelles technologies.

Il s’agit d’une conférence internationale majeure qui devrait attirer plus de 50 exposants et rassembler plus de 40 intervenants du monde entier. Cet événement est organisé et géré par FEA en association avec Softwood Lumber Board.

Mjøsa Norvége

METSA WOOD

Avec ses 18 étages, la tour Mjøsa de Brumunddal devrait décrocher le titre du plus haut bâtiment en bois au monde

 

En cours de construction, la tour Mjøsa sera le plus haut bâtiment en bois au monde, si elle n’est pas égalée ou dépassée d’ici son achèvement en mars 2019,18 étages, 80 mètres de haut, les dimensions de cet immeuble en bois programmé pour mars 2019 donnent le vertige. La tour Mjøsa offrira des bureaux et d’appartements, ainsi qu’un hôtel ,  son achèvement  est prévu en mars 2019. Elle permet de démontrer le potentiel du matériau bois dans les IGH, les immeubles de grande hauteur. Cette prouesse technique s’appuie sur des éléments en lamellé-collé structurel en CLT et en lamibois Kerto® LVL METSA en remplissage hororzontal et vertical.

Palais de Justice  Paris

RENZO    PIANO  

Equerre d’argent 2018

 

 

Constitue le deuxième édifice habité le plus haut de la capitale (après la Tour Montparnasse). En matière de prestige architectural, l’œuvre de RENZO PIANO côtoie déjà les cimes. La distinction, le plus prestigieux prix d’architecture et de BTP en France, a été remise au bâtiment du XVIIe arrondissement de Paris qui sera mis en service en avril 2018.

 

RENZO PIANO RPBW à une fois encore, donné à la nature une place de choix dans son projet architectural. En le décomposant en volumes superposés de taille décroissante, il a doté le bâtiment d’un système à gradins permettant l’installation de grandes terrasses, où seront plantées 500 arbres. Il a également pris soin d’intégrer l’institution au tissu urbain environnant en l’enracinant sur un parvis de granit faisant office de vaste place publique piétonne, dit « piazza » similaire au Centre Pompidou.

www.rpbw.com RENZO PIANO

LE NYPH   

DE LA DYNAMIQUE PASSIVE

lamaisonpassive.fr/leffervescence-passive-a-new-york/

nypassivehouse.org/

Véritable épicentre du passif aux États-Unis, l’état de New York mène le mouvement en faveur de la promotion de la norme énergétique pour la construction des bâtiments passifs.

 

Le NYPH (New York Passive House), pendant de La Maison Passive de l’autre côté de l’Atlantique, est un acteur central de cette dynamique. En sensibilisant et en accompagnant le grand public comme les professionnels, il participe pleinement à la croissance exponentielle de projets passifs dans l’état. C’est également un acteur d’influence majeur à travers tout le pays pour faire rayonner la cause du passif.